Naissance de la langue

L’espéranto est né officiellement en 1887 du cerveau d’un humble docteur en ophtalmologie qui brillait non seulement par son génie mais aussi par son profond amour pour l’humanité et son désir de promouvoir la paix dans le monde.

À 27 ans, sans aucun soutien financier, ni politique, ni religieux, il publia un manuel d’espéranto en russe, expliquant les fondements de la langue internationale sur laquelle il avait travaillé, pour ainsi dire, depuis son enfance. Miracle ! quelques années plus tard, l’espéranto est parlé par des centaines de personnes sur tous les continents. Dix-huit ans plus tard, en 1905, se tient le premier congrès universel en espéranto, à Boulogne sur Mer. Tout fonctionne à merveille, les participants s’expriment et se comprennent sans difficulté. Ça marche ! C’est le début d’une aventure que le Docteur Zamenhof soutiendra jusqu’à son dernier souffle, en s’efforçant toujours d’être à l’écoute de tous, de ne pas imposer sa vision et d’être considéré comme un espérantophone ordinaire.

Ses premières années, l’espéranto a donc beaucoup fait parler de lui. Il a été utilisé par les élèves des écoles Freinet qui correspondaient à l’international, il a été reconnu par l’UNESCO, il a été l’objet de persécutions de tous les dictateurs du XXème siècle, il a été envoyé dans le cosmos pour dire coucou aux extra-terrestres (message des sondes Voyager), il a été proposé comme langue de travail de la Société des Nations et c’est là qu’il a rencontré son premier grand ennemi : la France s’y est opposée farouchement afin de ne pas perdre de son éclat, à une époque où le français est considéré comme la langue de culture internationale. L’espéranto était alors enseigné à 20 000 élèves allemands.

Combien l’espéranto a-t-il de locuteurs aujourd’hui ? Allez savoir ! Il faudrait dépenser beaucoup d’argent pour répondre à cette question plus précisément que ne le font différentes estimations indiquant la fourchette suirvante : entre cent mille et six millions ! Mais on peut facilement voir qu’il fait partie des cent langues les plus utilisées sur internet. Alors considérant l’âge de la langue, les conditions dans lesquelles elle est apparue et s’est développée et le cruel manque de soutien des autorités publiques, d’où vient qu’on entend parfois dire que l’espéranto est un échec ?

Continuez de lire: L’intérêt de l’Espéranto