Milion’ da kaj (Un million de et)

J’ai écrit cette chanson subitement, après avoir lu un article dans une revue, qui m’a transmis l’idée que peut-être, les choses et les humains n’existent pas, mais que seules existent les relations entre eux. Et je me suis mis à éprouver une grande joie en imaginant ça ! J’ai pensé qu’il pourrait alors valoir la peine d’arrêter de croire qu’il existe moi comme être à part dans l’univers pour considérer plutôt un grand réseau de liens (un million de et) entre des points irréels, au travers duquel circule une énergie.

Cela m’amène à penser qu’il n’y a pas de sens, par exemple, à me protéger des autres (que ce soient les humains, les animaux, les végétaux, etc.), ou à profiter d’eux, mais qu’il y a du sens à considérer et prendre soin de la relation entre eux et moi. Ce n’est pas que je mange des choses qui me nourrissent, c’est simplement une interaction entre la nature et moi. Ce n’est pas que je t’aime ou que je te hais, ou réciproquement. C’est simplement la connexion entre toi et moi qui est bonne ou mauvaise. Je change l’objet de mon attention, de moi à moi et…

Le paradoxe, c’est qu’en fait, je ne peux mettre mon attention que sur ce que je perçois. Et alors j’ai le choix de l’image que mon mental construis à partir de mes perceptions. Je peux construire l’image mentale de moi : qui je suis, quels sont mes traits, en quoi consiste mon identité. Ou bien je peux construire une image mentale du grand réseau d’énergie, au sein duquel se trouve un point où mon corps et son mental sont apparus et disparaîtront. Pour avoir cette vision des choses, je n’ai qu’à considérer que ce que je perçois ne me parle pas de moi mais de moi et l’univers. Dans cette conception, ce n’est ni moi ni l’univers qui sont importants, mais c’est le et ! Avec cette manière de voir viennent de grands soulagements, par exemple, je ne suis ni bon, ni mauvais, je ne suis ni libre, ni entravé car je ne suis pas ! Je ne suis ni heureux, ni malheureux mais l’énergie circule de façon plus ou moins fluide au travers des liens qui émanent de mon cœur (le point de liaison au grand réseau).

Avec une grande excitation, j’ai fermé le magazine, je me suis mis à faire les cent pas dans la pièce, puis je me suis assis au piano et voici le résultat.

Activez les sous-titres.

Teksto

Imagu, ke
El via arke’,
Ne savindus eĉ unu best’, kaj eĉ ne
Vi mem pli gravus ol taso da te’.
Ĉu plaĉas al vi l’ ide’ ?

Ĉu mankus al
Vi iom da sal’
Aŭ ĉu tio estus por vi ideal’ ?
Nu iel jen nia nuna real’
Legis ĝin mi en ĵurnal’

REKANTAĴO
Nek vi, nek mi, nek iu ajn, eĉ ne Volter’
Nek hom’, nek aĵ’, nek io ajn, sur ter’
Havas ekziston
Dek, dudek, tridek homoj gajaj estas nur
Dekmil aŭ milion’ da « kaj » inter bildo kaj figur’

De la atom’
Tra l’ vundebla hom’
Ĝis la steloj ĉiu nur estas fantom’
Vidu trans la murojn de via dom’
Trans la ŝajnecon de l’ nom’

En l’ interval’
L’ interhoma val’
Kuŝas la muzik’, la fon’, la maldetal’
La arbo jam ne plu estas ĝangal’
Kaj duopas la cimbal’

Imaginez que
Dans votre arche
Aucun animal ne vaudrait d’être sauvé
Et vous-même ne compteriez pas plus qu’une tasse de thé
Est-ce que l’idée vous plaît ‘

Est-ce que pour vous
Ça manquerait de sel ?
Ou est-ce que ça serait un idéal ?
Quoi qu’il en soit voici notre réalité actuelle
Je l’ai lue dans le journal

REFRAIN
Ni toi, ni moi, ni qui ce soit, pas même Voltaire
Ni humain, ni chose, ni quoi que ce soit sur Terre
N’a d’existence
Dix, vingt, trente personnes gaies, ça n’est jamais
Que dix-mille ou un million de et
Entre une image et une figure

Depuis l’atome
En passant par l’humain vulnérable
Jusqu’aux étoiles, chacun n’est qu’un fantôme
Vois au-delà des murs de ta maison
Au-delà de l’apparence du nom

Dans l’intervalle
La vallée entre deux humains
Réside la musique, le fond, le consistant
L’arbre n’est déjà plus la jungle
Et les cymbales vont par deux

Akordoj

STROFO
Dom | Solm / Re | Do | Fam | Sib | Mib | La b | Sol | X 2

REKANTAĴO
Dom7 | Dom7 | Mib | Mib | Sib | Sib | Lab | Lab7 | X 2

CC-BY Guillaume Armide

2 réflexions au sujet de « Milion’ da kaj (Un million de et) »

  1. Ping : Varsovia Vento Elsendoj · La 107a elsendo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *